Souk-en-ligne

Ayman Baalbaki

A la Une du Monde daté du 7 juin dernier, figurait une toile représentant le portrait d’un combattant palestinien, intitulée Al Maw’oud’ ; le visage, enveloppé dans un keffieh, reposait sur un fond floral. Cette œuvre forte, qui avait été choisie pour annoncer un article de Philippe Dagen consacré à la présence d’artistes arabes lors de la Biennale de Venise, est signée du peintre libanais Ayman Baalbaki. Dans mon compte rendu de l’exposition Arabicity qui s’était tenue en 2010 à Beyrouth, j’avais déjà souligné que, parmi les nombreux plasticiens présents, ce dernier se distinguait nettement par la puissance évocatrice de ses créations, toiles autant qu’installations. La visite que je lui ai récemment rendue dans son nouvel appartement-atelier très lumineux, situé au dernier étage d’un immeuble beyrouthin, a confirmé ce sentiment.

 

Source : Le blog de Thierry Savatier

Baalbaki Ayman

Baalbaki Ayman

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on November 4, 2013 by in Souk en Tunisie.

Navigation

%d bloggers like this: