Souk-en-ligne

Ateliers

Les principaux souks de Marrakech

Souks des Tanneurs et des Teinturiers : Il reste quelques ateliers où l’on peut encore découvrir, écheveaux de laine multicolore, les peaux étendues au soleil sur de la paille près des cuves à teintures.
Souk des tallendiers : Les artisans travaillent le cuivre jaune et rouge avec une remarquable habileté.
Souk Ahiak : Marché de tissus, et vêtements.
Souk Attatine : Marché de la dinanderie.
Souk Cherratines : Marché des selliers.
Souk Chouari : Marché des vanniers et tourneur sur bois.
Souk Dlala : Marché aux enchères de djellabas.
Souk El Kebir : Marché des maroquiniers.
Souk Eloustat : Marché des tissus, laine, couverts en bois, etc…
Souk Haddaddines : Marché des forgerons.
Souk Les Tamis : Marché des lustres et des lampes en fer forgé.
Souk Moulay Ali : Divers ateliers.
Souk Nejjarines : Marché des menuisiers.
Souk Rabia : Marché des tapis.
Souk Smata : Marché des babouches.
Souk Zrabia : Marché de la maroquinerie, caftans et tapis.
Souk Kassabine : Marché des épices
Souk des bijoutiers.

Les souks de Fès qui n’existent plus ailleurs …

Souk El Henna ( Henné ) : Est l’un des plus anciens de la médina, historiquement il fut lié au maristaine (hôpital spécialisé dans le soin des malades mentaux). depuis des siècle on y vend du henné mais aussi d’autres produits cosmétiques et pharmaceutiques traditionnels tels que le rassoul, le savon noir, le khôl, l’eau de rose, etc. Des boutiques plus récente se sont également spécialisées dans la vente de la poterie artisanale.
Souk R’CIF : Est l’un des souk les plus important de la médina, il regroupe des commerçants pour toutes les denrées et les nécessités de la cuisine marocaines ainsi on y trouve les marchands de poisson, les bouchers, les vendeurs de matières grasses de viande séchée, des légumes… c’est pourquoi de puis toujours une clientes large et diversifiée constituée par les habitants de la ville de Fès y est fait ses emplettes.
Souk Tillisse : Spécialité : Vente de tapis.
Souk Mejjadliéne : Marché des ceintures traditionnels.
Souk Attarine : Marché des épices, des parfums et des produits cosmétiques.
Souk Boujloud : Marché de légumes, dans cette place il y a des petits cafés et restaurants traditionnels.
Kissaria Serrajine : Commerce de l’argenterie, babouches, caftons, etc.
Souk Haïk : Marché d’articles de tissage traditionnel, des tissus , de la laine, du coton pour la confection des djellabas, des capes traditionnels et des haïks.
Souk Des Pigeon : C’est un souk hebdomadaire (chaque vendredi et dimanche matin) là ou on peut acheter ou vendre toutes sortes d’oiseaux.
Souk Jeld : Marché de cuir.
Souk Marqtane (Souk laghzal ) : Autrefois ce souk affecté à des usages divers, dans la vente des esclaves. Aujourd’hui  il reçoit différentes ventes, tôt le matin les premières à ouvrir ce bal sont les femmes qui viennent y vendre la laine filée, mais aussi des vieilleries.

Les souks de Tanger 

Situés dans la médina de Tunis, les souks constituent un vaste ensemble de boutiques et d’ateliers. Enchevêtrement de ruelles datant, pour la majeure partie, du XIIIe siècle, les souks sont répartis par corps de métiers, et représentent le centre économique de Tunis depuis leur création. Dans la partie haute et près de la Grande Mosquée, ce sont les métiers et produits nobles que l’on peut trouver, tels que les parfumeurs. Les autres métiers se trouvent pour l’essentiel dans la partie basse. Parmi le plus célèbres, on peut citer le souk el Leffa, le souk el Koumach ou encore le souk el Berka.

Le souk des parfumeurs : Connu sous le nom de souk des parfumeurs, le souk El Attarine est le plus ancien de Tunis. Sa construction remonte à 1240, époque du règne de Abû Zakariyâ Yahyâ. Le souk se situant à proximité de la mosquée de Zitouna, seuls les commerces les plus raffinés, tels les parfumeries, y sont tolérés. On appréciera particulièrement les devantures, comptoirs et étagères en bois sculptés, lesquels, alliés aux parfums d’encens et d’essences rares, contribuent à l’ambiance luxueuse du site.
Le souk des Turcs : Le souk des Turcs a été construit par Youssef Dey vers 1620, il était alors destiné aux artisans et à la clientèle turcs. A l’origine, tailleurs et brodeurs s’y établissent, autant pour fournir la milice turque que les dignitaires du régime beylical. Ils seront néanmoins remplacés au fil du temps par des artisans juifs. Les codes vestimentaires ayant été modifiés par des réformes au XIXe siècle, les articles du souk des Turcs sont peu à peu remplacés par des produits importés d’occident. Ce lieu abrite aujourd’hui des brocanteurs et des antiquaires.
Le souk el Berka : Le souk el Berka a été construit en 1612 par Youssef Dey, ce dernier a pour origine le marché aux esclaves noirs de Tunis. L’estrade en bois située au milieu du souk atteste encore de cette époque, c’est en effet sur celle-ci que l’on présentait les esclaves noirs dans le but de les vendre; elle était alors recouverte d’une coupole et entourée de voûtes dans lesquelles les acheteurs potentiels participaient aux enchères. Avec l’abolition de l’esclavage en 1846 sous Amhed Ier Bey, le souk fut transformé en marché des bijoutiers, dont la spécialité était notamment l’argenterie et l’orfèvrerie.
Le souk el Koumach
Le souk el Koumach, ou souk aux étoffes, a été fondé au XVe siècle par Amou Amr Othman à côté de la Grande Mosquée. Deux entrées en permettent l’accès, mais celle située du côté du souk el Attarine est davantage remarquable par les colonnes à chapiteaux hispano-maghrébins qui l’encadrent. Le souk lui-même s’organise en trois allées couvertes par des berceaux longitudinaux et séparées par deux lignes de colonnes de pierre peintes en rouge et vert. A l’époque où l’électricité n’existait pas encore, les lanterneaux percés dans la voûte centrale permettaient d’éclairer l’ensemble.
Le souk el Leffa : Réputé pour ses tapis, le souk el Leffa, dans la médina de Tunis, est avant tout spécialisé dans le travail de la laine. On y circule en contrebas des échoppes, celles-ci étant surélevées au moyen de planches à environ un mètre de hauteur. Cette différence de niveau permet aux clients et déambulateurs de se trouver face aux artisans accroupis sur leurs nattes, facilitant ainsi l’échange et offrant une position plus pratique pour admirer les étoffes et couvertures. Le souk dans son ensemble offre une ambiance d’antan, plus calme que celle régnant dans les autres souks.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: